Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 07:52
Pourquoi les choses ne se déroulent jamais vraiment comme on les avait imaginé au préalable dans notre tête ? Pourquoi les choses qui pourraient être simples deviennent souvent lourdes, pesantes, insupportables à porter ?
Pourquoi les choses de la vie ne sont pas écrites comme au cinéma avec la possibilité de changer le scénario ?
Pourquoi les choses de la vie finissent irrémédiablement par être usantes au lieu d'être simplement amusantes ?
 
0_6eaf0_e49f2094_orig.jpg

0_6ea26_8f72cec0_orig.jpg

0_6fa34_8de0ce4d_orig.jpg

0_6fa37_f5bb2244_orig.jpg

0_6fa32_82a7a3a5_orig.jpg

 

 
"- Tu connaissais les risques en donnant les clés de ton cœur à une étincelle, mon garçon ! [...] C'est ton cœur de chair et de sang qu'il faudrait réparer. Et pour ça, tu n'as besoin ni de docteur ni d'horloger. Il te faut soit de l'amour, soit du temps - mais beaucoup de temps."

 

"- Tu connaissais les risques en donnant les clés de ton cœur à une étincelle, mon garçon ! [...] C’est ton cœur de chair et de sang qu’il faudrait réparer. Et pour ça, tu n’as besoin ni de docteur ni d’horloger. Il te faut soit de l’amour, soit du temps - mais beaucoup de temps."
 
 
Bien sûr que c'est possible de vivre comme ça, être les meilleurs amis du monde chacun sur son étoile, puis s'amuser ensemble lorsqu'on sent le souffle de la solitude sur la nuque ? Bien sûr que c'est possible ?
Katarina Mazetti - Le mec de la tombe d'à côté 
 
Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans fuck
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 17:08

Si tu le veux bien, divine Ignorante,
Je ferai celui qui ne sait plus rien
Que te caresser d'une main errante,
En le geste expert du pire vaurien,

Si tu le veux bien, divine Ignorante.

Soyons scandaleux sans plus nous gêner
Qu'un cerf et sa biche ès bois authentiques.
La honte, envoyons-la se promener.
Même exagérons et, sinon cyniques,

Soyons scandaleux sans plus nous gêner.

Surtout ne parlons pas littérature.
Au diable lecteurs, auteurs, éditeurs
Surtout ! Livrons-nous à notre nature
Dans l'oubli charmant de toutes pudeurs,

Et, ô ! ne parlons pas littérature.

Jouir et dormir ce sera, veux-tu ?
Notre fonction première et dernière,
Notre seule et notre double vertu,
Conscience unique, unique lumière,

Jouir et dormir, m'amante, veux-tu ?

 

Paul VERLAINE (1844-1896)

 

Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans fuck
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 16:33
Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans fuck
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 08:41

Encore un peu ta bouche en pleurs, encore un peu
Tes mains contre mon coeur et ta voix triste et basse ;
Demeure ainsi longtemps, délicieuse et lasse,
Auprès de moi, ma pauvre enfant, ce soir d'adieu.

Les formes du jardin se fondent dans l'air bleu,
Le vent propage en l'étouffant l'aveu qui passe ;
L'heure semble éternelle au couple qui s'enlace,
Et l'ivresse de vivre unit les chairs en feu :

Ah ! qu'il nous faut souffrir, ce soir, ma bien-aimée !
Doigt par doigt, jeu pensif, j'ouvre ta main fermée ;
Nous n'osons pas songer à l'approche du jour.

Tu sanglotes, ta calme étreinte se dénoue ;
Et sur la pauvre humilité de notre amour
Le ciel, nocturne paon étoilé, fait la roue.

 

Encore un peu ta bouche en pleurs... - Charles GUÉRIN (1873-1907)

 

Marcel-Marien-Muette-et-aveugle-1940-45

 

Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans fuck
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 08:14

Ni sa pensée, en vol vers moi par tant de lieues,
Ni le rayon qui court sur son front de lumière,
Ni sa beauté de jeune dieu qui la première
Me tenta, ni ses yeux - ces deux caresses bleues ;

Ni son cou ni ses bras, ni rien de ce qu'on touche,
Ni rien de ce qu'on voit de lui ne vaut sa bouche
Où l'on meurt de plaisir et qui s'acharne à mordre,

Sa bouche de fraîcheur, de délices, de flamme,
Fleur de volupté, de luxure et de désordre,
Qui vous vide le coeur et vous boit jusqu'à l'âme...

 

La bouche, Marie NIZET (1859-1922)

 

fevrier-2012 5713

 

 

fevrier-2012 5726

 

fevrier-2012 5756

 

fevrier-2012 5777

 

fevrier-2012 5789

 

fevrier-2012 5802

 

fevrier-2012 5807

 

fevrier-2012 5815

 

fevrier-2012 9816

 

fevrier-2012 9837

 

fevrier-2012 9858

 

fevrier-2012 9862

 

fevrier-2012 9871

 

fevrier-2012 9875

 

fevrier-2012 9886

 

fevrier-2012 9906

 

fevrier-2012 9927

 

fevrier-2012 9934

 

fevrier-2012 9981

 

fevrier-2012 9982

 

lassiette01

 

lassiette02

 

lassiette03

 

lassiette05

 

lassiette06

 

lassiette04

 

[ source photos : http://www.restaurant-atlantide.net/restaurant-nantes/ ]

 

Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans Gastro
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 08:11

jjeuttdc

 

jppagdd

 

tdvdlm

 

vtfclc

 

 

Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans fuck
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 08:02

C'est un soir calme, un soir de fête.
En bas, dans le noir, vers Paris
A peine encore quelque faîte
D'église perce le soir gris.

Puis les ombres amoncelées
Submergent les derniers clochers,
Et je pense aux mers contemplées
Autrefois du haut des rochers.

Les clartés de Paris, tremblantes,
Fourmillent sous le ciel d'hiver,
Falots lointains de barques lentes,
Eparses, la nuit, sur la mer.

Ma pensée, avec les églises,
Meurt dans le soir silencieux ;
Mais des visions indécises
Resplendissent devant mes yeux

Taudis qu'en la brume du songe
Je regarde, au loin, sur les flots
De cet océan de mensonge,
Fuir les immobiles falots.

 

Lueurs, Éphraïm MIKHAËL (1866-1890)

 

adelehaenel 304988119 north 522x

 

berenicebejot 402048656 north 522x

 

christa th ret nomin e dans la cat gorie meilleur espoi

 

c line sallette nomin e dans la cat gorie meilleur espo

 

clothilde hesme 197401842 north 522x

 

leila 721480948 north 522x

 

maiwen 771327529 north 522x

 

val rie donzelli nomin e dans la cat gorie meilleur r

 

Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans fuck
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 12:42

Au fond, la crémaillère avait son croc pendu,
Le foyer scintillait comme une rouge flaque,
Et ses flammes, mordant incessamment la plaque,
Y rongeaient un sujet obscène en fer fondu.

Le feu s'éjouissait sous le manteau tendu
Sur lui, comme l'auvent par-dessus la baraque,
Dont les bibelots clairs, de bois, d'étain, de laque,
Crépitaient moins aux yeux que le brasier tordu.

Les rayons s'échappaient comme un jet d'émeraudes,
Et, ci et là, partout, donnaient des chiquenaudes
De clarté vive aux brocs de verre, aux plats d'émail,

A voir sur tout relief tomber une étincelle,
On eût dit - tant le feu s'émiettait par parcelle -
Qu'on vannait du soleil à travers un vitrail.

 

La cuisine - Emile Verhaeren

 

Recettes05

 

16g

 

15g

 

11g

 

2g

 

9g

 

Recettes01

 

Recettes02

 

Recettes03

 

Recettes04

 

Recettes06

 

Recettes07

 

Recettes08

 

Recettes09

 

Recettes10

 

Recettes11

 

Recettes12

 

[ source photos : http://www.troisgros.fr/ ]

 

Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans Gastro
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 08:51

Un monde mort, immense écume de la mer,
Gouffre d'ombre stérile et de lueurs spectrales,
Jets de pics convulsifs étirés en spirales
Qui vont éperdument dans le brouillard amer.

Un ciel rugueux roulant par blocs, un âpre enfer
Où passent à plein vol les clameurs sépulcrales,
Les rires, les sanglots, les cris aigus, les râles
Qu'un vent sinistre arrache à son clairon de fer.

Sur les hauts caps branlants, rongés des flots voraces,
Se roidissent les Dieux brumeux des vieilles races,
Congelés dans leur rêve et leur lividité ;

Et les grands ours, blanchis par les neiges antiques,
Çà et là, balançant leurs cous épileptiques,
Ivres et monstrueux, bavent de volupté.

 

Charles-Marie LECONTE DE LISLE (1818-1894)

 

220px-Ursus maritimus dive
ours-polaire-200
ours-polaire-204 jpg
Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans fuck
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 08:32

... des nichons de cette fille (que je ne connais pas) qu'elle a osé montrer à la télé sur TF1... Voilà, par sa faute, j'ai cité cette chaîne de télévision sur mon blog, j'ai parlé d'une jolie fille juste parce qu'elle était jolie et qu'on devinait ses tétons, bref, je me suis fait avoir, je ne suis qu'un mâle qui réagit avec sa queue alors qu'il serait si simple de se rendre compte que ces nichons-là ne sont pas pour lui, comme tous les autres d'ailleurs... Morale : je suis rien qu'une bite sur pattes, comme tous les cons qui regardent la télévision...

 

Elle-assume-totalement-! portrait w674

 

Shy+NRJ+Music+Awards+2012+Red+Carpet+Arrivals+VDoRMA3ekq7l

 

Photos-NRJ-Music-Awards-2012-Shy-m-sa-robe-hyper-sexy-n-a-p

 

Muette Nuit qui de robe embrunie
Vêtis les cieux au mantel étoilé,
Ton noir chariot soit bien vite attelé,
Jà le Soleil sa carrière a fournie.

Avance-toi pour ma joie infinie :
Flore allant voir, je veux être voilé
De ton manteau ; pour mieux être celé,
Or que je vais lui faire compagnie.

Qui veut aimer doit aimer loyaument,
Et ses amours tenir secrètement.
Ce qui est dit bien souvent on regrette,

Comme jadis les sacrés Éleusins,
Le bon amant tient la chose secrète,
Un bon larron cèle ses larrecins.

 

Jean GODARD (1564-1630)

 

 

Repost 0
Published by jaidurevertropfort.over-blog.com - dans fuck
commenter cet article

Présentation

  • : Sans blog !?!
  • Sans blog !?!
  • : Une quintessence de futilité ambiante avec des reminiscences variables de secousses telluriques, atmosphériques, éthyliques...
  • Contact

Recherche

Liens